Et le champion Suisse 2020 est ….

Adrien Bonny
par Adrien Bonny octobre 26, 2020 09:16
Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/3acb2e9a711b21c7db4aee665b6b5bd4/web/wp-content/themes/allegro-theme/functions/other.php on line 93

Et le champion Suisse 2020 est ….

Une victoire mais pas de titre national pour CER – Ville de Genève

«Je suis venu avec des médailles, mais je vais repartir avec.» Délégué de Swiss Sailing, Claudio Reynaud a ainsi regretté de ne pouvoir décorer un nouveau champion et ses dauphins sur le podium, mais a comme tout le monde dû se résoudre. En termes de participation, l’édition 2020 du championnat de Suisse de Surprise a été une franche réussite, avec 32 bateaux inscrits pour se disputer le titre national au large du Club Nautique Morgien organisateur.

En termes de régate, en revanche, la période automnale a réservé quelques frustrations aux navigateurs. Il y a tout d’abord eu les airs absents des deux premiers jours dédiés à la compétition, jeudi et vendredi. Mais également la pluie torrentielle et l’incertitude liée à l’évolution de la crise sanitaire du Covid-19, également au menu du vendredi. Si le ciel s’est finalement dégagé et que les autorisations nécessaires ont été délivrées pour permettre à la manifestation d’être tenue en toute sécurité, Eole n’était pour sa part pas décidé à bénir la pourtant dévouée organisation locale.

Au final, seules trois manches ont pu être disputées samedi dans du petit temps et avec passablement de difficulté. Dimanche, les bénévoles du CNM, emmenés par le responsable des régates Ludovic Siegwart, ont bien tenté de faire courir la dernière manche requise impérativement pour faire valider le championnat, mais l’essai a tourné court. «Je suis surtout déçu pour ceux qui se sont déplacés depuis plus loin en Suisse», a confié Joshua Schopfer. Classé 6e de cette compétition avec son Spirit Of…, le vainqueur de la dernière édition de la Translémanique en Solitaire aurait aimé voir une régate menée à son terme avec suffisamment de manches régulières. «Notre résultat au terme de la semaine est vraiment très bon, mais on reste hélas sur quelque chose de pas vraiment abouti.»


Un duel familial pour la première place

Concurrents les plus réguliers avec une manche remportée et deux troisièmes places, Nelson Mettraux et son équipage du Centre d’entraînement à la régate, sur CER – Ville de Genève, ont néanmoins été déclarés vainqueurs au classement de ces trois manches. Le Genevois ne sera toutefois pas sacré champion de Suisse. «Ça nous forcera à revenir l’an prochain, a-t-il philosophé. Il y a de pires choses dans la vie que de ne pas remporter le titre national. On s’était fixé comme objectif de réussir une bonne place ici et on a plutôt bien réussi. On a eu l’avantage de remporter la première manche et de pouvoir ensuite mieux contrôler la flotte. Nous avons aussi beaucoup navigué ensemble et on voit que ce travail a payé.»

Le classement final a pris des allures de duel familial, puisque Nelson Mettraux a devancé sur le podium son frère aîné Bryan, barreur, et sa sœur jumelle Laurane, équipière à bord de Mayer Opticiens. Complétant le tiercé derrière ces deux équipages genevois, on retrouve Petit Tabac, skippé par Frank Reinhardt, en charge de la tactique, et barré par Arnaud Gavairon. Sacré champion de Suisse l’an dernier, l’équipage cette fois quelque peu remanié de Reinhardt conservera donc son titre au moins jusqu’à l’été prochain. L’édition 2021 de ce CS se déroulera à Lugano du 7 au 11 juillet prochains.


«On est à la fois contents et déçus de notre championnat, a pour sa part concédé Frank Reinhardt, toujours tenant du titre. On était venu défendre notre succès de l’an dernier, mais on a raté tous nos départs de manches. Nous avons ensuite bien réussi à refaire nos retards, mais sans pouvoir vraiment jouer la gagne. Pour ce qui est de l’événement en lui-même, nous sommes ravis de constater que cette période de l’année a permis de réunir 32 bateaux qui avaient vraiment envie de naviguer. On peut nourrir quelques regrets de n’avoir pas réussi à boucler au minimum quatre manches, mais c’est la réalité de la voile et il faut savoir faire avec. Je tiens à remercier chaleureusement le comité et les bénévoles du CNM, qui ont œuvré pour nous permettre de naviguer dans les meilleures conditions possibles. Avec les recommandations faites et les restrictions imposées vendredi par les autorités en matière de protection sanitaire, ils ont aussi travaillé dur pour s’y adapter et nous permettre de concourir en toute sécurité.»

Oliver Dufour, Morges

Adrien Bonny
par Adrien Bonny octobre 26, 2020 09:16
Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/3acb2e9a711b21c7db4aee665b6b5bd4/web/wp-content/themes/allegro-theme/functions/other.php on line 93