Petit historique de la classe Surprise

Le Surprise voit le jour en 1976 et devient rapidement le voilier le plus populaire du Léman, avec près de 800 unités vendues en Suisse à ce jour. Il est le digne descendant du Corsaire, dont le chantier Amiguet construisait deux exemplaires et demi par semaine dans les années soixante.

François Séchaud est l’homme qui a eu le nez de les découvrir, de les importer et de les promouvoir en Suisse.

« J’ai eu beaucoup de chance », raconte-t-il.

« Je suis allé voir ce bateau au chantier Archambault et j’ai tout de suite eu le déclic. C’était un déplacement léger et il était très innovant pour l’époque. J’en ai amené un en Suisse et je l’ai exposé au Salon du Nautisme de Genève, qui était énorme à l’époque, dans le Parc des Expositions, là où se situe maintenant Uni Mail. Le succès a été immédiat Puis on a disputé la régate de la Pâquerette par une forte bise. On a gagné avec une grande avance. »

Douze Surprises sont vendus dès la première année et sept d’entre eux s’alignent au Bol d’Or 1977. Une classe monotype est rapidement créée, avec des règles de jauge précises et un calendrier de régates attractif.

« Il coûtait 21’000 francs avec les voiles à l’époque », se souvient Séchaud (CHF 60’000 aujourd’hui).

« C’était un bateau polyvalent, qui permettait à la fois de faire de la croisière-camping et de la régate. Mais c’est surtout la régate qui lui a permis de se développer. »

Les meilleurs régatiers du Léman s’y succèdent, à l’image de Christian Wahl ou Dominique Wavre dans un premier temps, puis Jean-Marc Monnard, Michel Vaucher, Alain Marchand, Kiny Parade, Etienne David ou Arnaud Gavairon, qui lui donnent ses lettres de noblesse et font de son championnat annuel l’une des épreuves les plus convoitées de Suisse, avec jusqu’à 70 voiliers sur la ligne de départ.

Les meilleurs talents d’aujourd’hui, souvent issus du Centre d’Entraînement à la Régate, naviguent toujours occasionnellement en Surprise : les frères et sœurs Mettraux, Cyrus Golchan, Christian Toso, Lucien Cujean, Julien Monnier, Jérôme Clerc et tant d’autres.

« Au début, on nous regardait un peu de haut », se souvient Séchaud. « Mais la connotation a changé et aujourd’hui, le classement des Surprises est devenu prestigieux. »

« C’est la classe dans laquelle il est le plus dur de s’imposer », confirme le voilier morgien Gérard Gautier. « En maxi multicoques, il n’y a que douze bateaux au Bol d’Or. Les Surprises, en revanche, sont plus de cent et j’ai beaucoup d’admiration pour celui qui parvient à gagner. »

Des milliers d’équipiers et de propriétaires ont découvert la navigation, la régate et le Léman à bord d’un Surprise. Pour eux, le classement scratch n’a aucune importance : seul le classement au sein de la classe compte. Pied de nez de l’histoire, les skippers de ces modestes voiliers en polyester de 7m50  regardent les Formule 1 du lac de haut ; les vrais vainqueurs moraux du Bol, ce sont eux…

Michel Glaus, l’un des principaux promoteurs de la classe, impute son succès à sa stricte monotypie, sa simplicité et son faible coût. « C’est la classe qui rassemble le plus de voiliers de Suisse, et aussi celle où le niveau est le plus élevé. »

« Aujourd’hui, remporter le Bol d’Or en Surprise est probablement ce qu’il y a de plus difficile », confirme Pierre-Yves Jorand.

« Et c’est peut-être l’équipage le plus méritant du Bol d’Or. »

Plus de 1500 Surprises ont été diffusés dans le monde. Ils naviguent en France, Italie, Japon Autriche, Espagne, Belgique, Allemagne, Portugal et bien sûr en Suisse, qui dispose de la plus belle flotte avec plus de 600 unités sur le Léman. Bateau référence pour le monde de la voile le Surprise n’a pas fini d’étonner !

Événements à venir

Le Bol d'Or Mirabaud 2020 annulé …En raison de la crise sanitaire actuelle, la solidarité reste le maître mot au sein du Comité d'Organisation du Bol d'Or Mirabaud !
À notre grand regret, la décision a été prise d'annuler l'édition 2020.

« Le maintien à la date prévue du 13 juin 2020 est désormais impensable, vu la prolongation attendue de la crise sanitaire, ses effets socio-économiques et les difficultés organisationnelles majeures qui en découlent. »
Rodolphe Gautier.

C'est une décision extrêmement difficile et totalement inédite en 80 éditions. La possibilité d'un report à la rentrée a été soigneusement étudiée mais elle ne s’avère pas satisfaisante pour une manifestation de cette envergure.
Le Comité d’Organisation et la SNG marqueront leur soutien aux hôpitaux universitaires de Genève (HUG) au travers d’un don solidaire au Fonds spécial COVID-19 récemment créé - Faire un don ! : www.hug-ge.ch/coronavirus/solidarite

Tous les partenaires soutiennent pleinement cette décision, dont ils saluent la sagesse.
« Durant une telle période d'incertitude, il est important de redéfinir les priorités. La fête du lac est un moment que nous attendons chaque année avec impatience, mais aujourd'hui, nous devons nous concentrer sur les choses essentielles que sont la sécurité et la santé des marins, des employés, du staff, des clients et de nos fournisseurs. Nous imaginons bien la déception que cela va engendrer, mais nous pouvons déjà confirmer que Mirabaud sera aux côtés du Comité d'Organisation en 2021. Nous reviendrons encore plus fort ! Prenez soin de vous et de vos proches. »
Nicolas Mirabaud.

Cher(e)s ami(e)s, malgré cette annulation, nous restons présents, à vos côtés... et nous nous réjouissons de toutes et tous vous retrouver prochainement sur le Lac !
Prenez soin de vous. #BOM #staysafe

------
🇬🇧Due to the current health crisis, solidarity remains the Bol d’Or Mirabaud Organizing Committee’s focus! To our great regret, it’s been decided to cancel the 2020 edition.

“It’s become unthinkable to stick with the June 13, 2020 date, given the expected prolongation of the health crisis, its socio-economic effects and the resulting organizational challenges.”
Rodolphe Gautier

It’s an extremely difficult decision and one never taken in 80 editions. The possibility of a delay to Autumn was carefully considered but was determined to be unsatisfactory for an event of this magnitude. The Organizing Committee and the SNG will provide their support to the University of Geneva Hospitals by making a joint donation to a recently created special COVID-19 fund - Make a donation! : www.hug-ge.ch/coronavirus/solidarite

All of our partners fully support and appreciate this decision. “During a time of such uncertainty, it’s important to redefine priorities. The lake celebration is a moment we all look forward to each year, but now we need to concentrate on essential matters such as the health and safety of participants, employees, staff, clients and vendors. We imagine the disappointment this decision will cause, but we can already confirm Mirabaud will be at the Organizing Committee’s sides in 2021. We will come back even stronger! Take care of yourselves and your loved ones.” Nicolas Mirabaud.


Dear Friends, Despite this cancelation, we remain by your sides... and we look forward to seeing you soon on the lake! Take good care of yourself.
... See MoreSee Less

View on Facebook

2 days ago

Frédéric Lablanquie

Bonjour, je cherche gv + génois pour mon Surprise plutôt typé régate.
Si vous avez ça je suis preneur :)
En espérant que nous puissions toutes et tous les utiliser cette année.
... See MoreSee Less

View on Facebook

A vos agendas !
Dans un mois aura lieux la 55ème SNIM à Marseille.
On vous y attend nombreux.
Informations : www.lanautique.com/snim-2020-le-programme-en-rade-de-marseille-du-10-au-13-avril/
... See MoreSee Less

View on Facebook