La flotte passe en mode course côtière avant la GRG tandis que Chinook s’est emparé de la 1e place de la Top Voiles Cup 2022

Charlotte Frei
par Charlotte Frei mai 30, 2022 12:30

La flotte passe en mode course côtière avant la GRG tandis que Chinook s’est emparé de la 1e place de la Top Voiles Cup 2022

Ce weekend aura lieu la première des deux courses côtières mythiques du Léman. Ils sont à présent 50 Surprises sur les listes d’inscription de la Genève-Rolle-Genève ! La classe des Surprises reste une fois encore la mieux représentée et l’Aspro se réjouit que ce grand rendez-vous réunissent autant de Surprisistes ! Petit point de situation avant les deux régates côtières majeures.

GRG

Ils sont 50 Surprises inscrits, ils s’élanceront samedi à 13h précises au milieu d’une flotte de 200 bateaux depuis La Tour Carré en direction de Rolle. Le tenant du titre, Velasco – Du Léman à l’Océan FRA1708, n’est pas annoncé sur les listes de départ.

Bol d’Or

83 Surprises sont inscrits pour s’élancer samedi 11 juin à l’assaut du Léman. Les tenants du titre, Miss Tick SUI725, seront bien de la partie pour défendre leur victoire de 2021 !

5 Jours du Léman

La barre symbolique des 30 binômes inscrits pour cette édition anniversaire des 5 Jours du Léman, qui se déroulera du 24 au 30 juillet 2022.

Top Voiles Cup 2022

Après une mise en jambe lors de l‘entraînement Surprise organisé au Cercle de la Voile de Vidy le 23 avril dernier, les Surprisistes ont pu accumuler de précieux points au classement de la Top Voiles Cup 2022 lors des deux premiers Critériums de la saison : Vidy les 30 avril – 1er mai, et Morges les 14 et 15 mai. Et c’est Chinook SUI 408 qui s’installe à la tête provisoire du classement de la Top Voiles Cup 2022. Nous avons voulu savoir comment s’était passée leur préparation et leur gestion du début de saison. Alors pour vous, Daniel Bouwmeester se livre au petit jeu de l’interview.

Petit retour sur le début de saison à bord de Chinook SUI 408

 » Salut Daniel, comment se passe le début de saison pour toi et ton équipe ?

Salut Charlotte. Ça va plutôt bien nous avons eu le plaisir de participer à deux Criteriums à Vidy et à Morges. On était content parce qu’il y a eu une bonne participation, c.-à-d. 13 et 17 bateaux. Les conditions, quoique variables étaient navigables grâce à une bonne réactivité des comités de course des clubs de Vidy et de Morges qui ont permis de lancer plus que 4 manches par évènement. De notre côté on a fait des bons résultats mais on était surtout ravis de retrouver Chinook en excellente forme après les travaux cet hiver.

Tu peux nous expliquer ce que vous avez faits pour cette préparation hivernale ?

La carène de Chinook n’a pas été refaite depuis 1994, il y avait quelques microbulles d’osmose et des rayures sur la quille, alors on a mobilisé l’équipe et on a poncé toute la coque jusqu’au gelcoat. Ça nous a coutés de nombreux weekends à la longue cale à poncer jusqu’à ce que la carène et la quille soient nickel. Ensuite c’est le chantier Aebi à Gland qui s’est occupé de peindre tout ça.

Tu as remarqué une différence dans la performance ?

Oui, sur les 2 premiers évènements de l’année on avait un très bon cap/vitesse par rapport aux autres bateaux. Je pense que c’est dû à la finition des appendices. Sur le Surprise, la quille et le safran sont des profils NACA série 63A qui ne sont pas très tolérant aux turbulences. Du coup pour que ça fonctionne, il faut un flux laminaire et donc une finition parfaite. C’était le but de l’opération d’hivernage et je crois que ça a payé.

Hormis la préparation du bateau comment vous êtes-vous préparés avec l’équipage ?

On ne s’est pas vraiment préparés mais Fredrik et moi avons beaucoup navigué ensemble depuis 2016, mais c’était principalement en J/70. Sur ce bateau, nous naviguons avec un professionnel norvégien qui a mis un système d’organisation de l’équipe en place qui est très efficace. Du coup nous essayons d’appliquer le même système à bord du Surprise. A côté, on a fait des Euromasters et le mondial Master ILCA (ex-Laser) à Barcelone en novembre dernier où on était suivi par un coach. Nathalie a navigué tout l’hiver en Esse 850 et est allée à la Osterregatta J/70 à Thun. Felix fait sa deuxième saison de voile en régate mais il a appris très vite et est déjà super efficace et a un énorme potentiel. On essaie d’habitude d’inviter une 5ème personne ad hoc qui fait la tactique et la GV.

A quoi ressemble le reste de la saison pour vous ?

On va faire les grandes classiques du lac : GRG et BOM, les 5 jours et en automne, un programme chargé avec les 2 criteriums restant de Rolle et Founex, l’Européen et le mondial J/70 et le championnats Suisse Surprise.

Quels sont vos objectifs ?

Le plus important pour nous, ça n’est pas forcément les résultats mais on veut surtout bien naviguer. Notre focus reste essentiellement d’apprendre et de progresser. Par exemple, on essaie toujours de choisir un 5ème équipier qui puisse nous apporter quelque chose. Autrement, on est toujours content quand cette progression se concrétise en bons résultats. Mais cette saison l’objectif principal est de préparer l’équipe pour le mondial J/70 à Monaco, du coup le bon niveau de la flotte Surprise et la proximité des régates est idéale pour nous. « 

Merci à Daniel et son équipage de partager quelques mots sur leur début de saison.
L’Aspro souhaite une excellente suite de saison à ses membres et régatiers, et se réjouit de vous voir naviguer en aussi grand nombre lors de ces prochains événements.

Charlotte Frei
par Charlotte Frei mai 30, 2022 12:30